Peut-être quelques recettes pour vivre apaisé et donc heureux ?   Il est probable mais non certain que paix et tranquillité soient indissociables du bonheur, mais sait-on jamais ...

Etre convaincu et avoir assimilé que rien n'est jamais acquis, voilà l'unique certitude.

Pour ne pas tomber de haut ou avoir de grosses déceptions, il est préférable de ne s'attacher à rien ni à personne. Pour y arriver prendre peut-être  les autres TOUS les autres pour ce qu'ils sont et les évènements quels qu'ils soient  avec beaucoup de recul.

Passer dans ce monde en regardant calmement  à gauche,  à droite, droit devant, (jamais en arrière à quoi bon )  en savourant avec mesure et pondération, maitrisant toujours sa passion si la traitresse  venait à briser les rênes  pour caracoler sans mors.

En détournant tout simplement le regard lorsque le spectacle ou les autres déplaisent, sans haine ni dégoût et sans étonnement,  car il est  ridicule et à la limite pitoyable de nos jours, de se sentir surpris par quoi que ce soit.

Les questionnements sont je pense inutiles, car stériles et  possèdent en plus le tort d'affaiblir  l'esprit et le coprs par la même occasion.  Les réponses ne pouvant être que frustrantes, peu convaincantes, rarement  apaisantes.

Pour vivre en paix, ne pas utiliser d'affirmation,  car affirmer c'est être sûr de ce que l'on avance. Qui de nos jours peut-être sûr de quoi que ce soit ?

Ne pas oublier qu'il est dangereux  de croiser une petite joie ou une douce satisfaction, car le prix à payer ne saurait tarder. Normal,  nous sommes à l'ère de la vitesse, du changement, du jetable, du nouveau et du renouveau.

Ce qui est beau le matin devient laid le soir, ce qui est délicieux un jour est indigeste le lendemain, ce qui est juste le sera pour un instant seulement et se transformera rapidement en erreur ...

Je n'affirme rien, je ne fais qu'émettre une humble opinion sans tristesse aucune, sans colère, sans rien en fait.

maxresdefault